Err

  •  
  •  
Patrimoine religieux
L'Église Saint-Laurent

Pont-à-Mousson créée au XIIIe siècle par les comtes de BAR dont le château féodal s’élevait sur la butte de Mousson, doit sa prospérité et son renom à l’Université fondée en 1572 par le Pape Grégoire XIII, sur les instances du Duc de Lorraine Charles III et de son cousin le Cardinal Charles de Lorraine, archevêque de Reims, et confiée aux Jésuites.

"Ville Couvent", elle fut pendant deux siècles le bastion de la foi catholique à la limite des terres d’Empire. Elle compta jusqu’à 2 000 étudiants au XVIIe siècle, rayonna sur l’Europe et fut à l’origine de la réforme de quatre grands ordres religieux : les bénédictins, les carmes, les chanoines réguliers de Saint-Augustin, les prémontrés.

Les évêques de Metz, de Toul, la Reine Marie Stuart y établirent des séminaires en application des décrets du concile de Trente.

Le rattachement de la Lorraine à la France en 1766, provoqua le transfert de l’Université à Nancy par ordonnance de Louis XV. Ce fut pour Pont-à-Mousson la fin d’une époque brillante. Les 14 couvents disparurent à la Révolution. Des quatre paroisses qui se partageaient la ville (Sainte Croix-en-Rieupt, Saint Jean, Saint Laurent du diocèse de Toul, Saint Martin du diocèse de Metz) deux subsistent : Saint Martin sur la rive droite de la Moselle, Saint Laurent sur la rive gauche.


Le Retable de la Passion

Consacré aux différents épisodes de la vie du Christ, ce retable en bois doré, dont la prédelle et la partie inférieure ont disparu, est l'œuvre d'un atelier flamand installé à Anvers dès 1470. Il en porte le sceau au fer (deux mains écartées) ainsi que les volets peints qui en assurent la fermeture.

À la partie inférieure se trouvaient cinq panneaux hauts d'un mètre. Sur celui du centre était représentée Sainte Claire, sur ceux de droite, Saint François d'Assise et le Cardinal Jean de Lorraine, sur ceux de gauche, Saint Sébastien et Saint Georges en guerrier.

L'impression dominante est celle du mouvement qui anime les différentes scènes, celle aussi de la qualité et du fini de ce chef d'œuvre d'exception. Cet "Autel de la Passion" était destiné à recevoir une relique de la Vraie Croix, don du roi de France François Ier. Il fut offert en 1543 par la duchesse de Lorraine Philippe de Gueldre, veuve de René II, au monastère de Sainte Claire de Pont-à-Mousson, où elle s'était retirée.

Elle décéda le 28 février 1547 et fut enterrée dans la Chapelle de la Conception du couvent, consacrée par le pape Clément VII, sous un monument funéraire, chef d'œuvre du grand sculpteur lorrain Ligier Richier. Pierre LALLEMAND



Le Retable de Philippe de Gueldre - Le Salut à Marie : livre disponible à l'Office de Tourisme de Pont-à-Mousson.

Renseignements : Paroisse Saint-Pierre-Fourier en pays mussipontain
11, rue Saint-Laurent
54700 PONT-A-Mousson

Tél.: 03 83 81 02 61
Fax.: 03 83 81 38 44

pfourier.epm@wanadoo.fr
www.catholique-nancy.fr/pam

Permanence du point accueil écoute :
du lundi au samedi de 10h à 11h30
Le mercredi de 16h à 18h
Le jeudi de 14h à 16h
Bienvenue !
Pont-à-Mousson en Lorraine, en Meurthe-et-Moselle, à mi-chemin entre Nancy et Metz, au pied de la butte de Mousson (382 m), ancienne place forte des comtes puis ducs de Bar. La ville est située de part-et-d'autre de la Moselle.

Loading

Tourisme Pont-à-Mousson

Recevez notre lettre d'informations.